Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 16:24


    http://sphotos-b.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/s480x480/285308_222488544557621_561977493_n.jpg

Notes de piano
quelque part
au bout de tes doigts
promènent leur souffle sûr
d'un silence poétique
vers le creux de mon oreille

Plus rien ne pèse...

Et soudain, toutes ces gouttes de pluie
qui glissent  sur ma peau
en frissons aigus vers mon coeur

Je m'ajuste en formule rapide

Les violons sont en marche dans ma plaine
frappant juste mon axe de symétrie

Ma singularité s'impatiente
Les timbales râlent et collent aux coutures de mon âmes

Et roulez tambours vers l'universalité

Je vois courir un arc-en -ciel sur la queue du violoncelle

En résonnance chef d'orchestre
l'orgasme réalise l'absolu d' un accord parfait

MUSIQUE !

Je suis face à ta silencieuse multitude.






Partager cet article

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES POESIES
commenter cet article

commentaires

yaris 17/04/2009 23:07

Et bien copine, prends ton pinceau, ta peinture et vas-y,

copine 17/04/2009 21:16

il est fabuleux ce tableau .....magnifique, je suis en extase

Présentation

  • : Le divin paradoxe de Yaris
  • Le divin paradoxe de Yaris
  • : Les yeux dans les étoiles et en même temps l'univers est et n'est pas. N'oubliez jamais les deux pôles de la Vérité, l'Absolu et le Relatif. Méfiez-vous des demi-vérités...
  • Contact

Pages