Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 18:32

Chateaubriand...Le travail sur Soi

 

Si Rimbaud est cette partie de moi qui recommande au monde de larguer les amarres et de suivre sa voie.. Se découvrant de son manteau de paroles pour se mettre à nu et affronter le monde en suivant la lumière des étoiles..

Chateaubriand me raconte ce reflet impitoyable de l'image du chaos humain qui dans un jeu d'écriture n'ose se suffire comme défense suffisante contre le désespoir...

Chateaubriand reposant face à l'océan dans sa tombe qui lui tient de frêle esquisse affrontant pour toujours l'immobilité intemporelle des horreurs et du désordre. 

Mémoires d'Outre-tombe qui soufflent cette mélancolie, cette tristesse et cette angoisse qui en chacun de nous s'éparpillent en sanglot dans ses mots....

Son désespoir se reconnaît en le nôtre par la grâce de sa plume légère qui raconte, comment l'accepter au lieu de le refuser, l'embrasser au lieu de le violenter, le nourrir au lieu de l'appauvrir, usant de sa force créative afin de le transformer en œuvre d'art..

 

 

 

" C'est du bois de Combourg que je suis devenu ce que je suis, que j'ai commencé à sentir la première atteinte du mal que j'ai porté le reste de ma vie, de cette vague tristesse qui a fait à la fois mon tourment et ma félicité, c'est là que j'ai cherché un cœur qui pût entendre le mien… "

 

·        S'il avait su que son cœur serait entendu…

 

 

 

 

o    Le travail sur soi est continuel et effectif depuis notre premier souffle jusqu'au dernier..
Il est évolutif dans une stratégie de la connaissance qui ne peut-être le même pour tout le monde et se démystifie du savoir !

Son objectif ne peut-être ni calculé, ni évalué, ni jugé. Il est seulement à regarder ou à intégrer comme un univers propre à chacun.

Si le travail Sur Soi dans le milieu Nouilladge est bien souvent au service d'une spiritualité qui traîne le dogmatisme de plusieurs concepts comme un boulet, il n'en perd pas moins sa fonction..

 

 

 

 

"La tristesse que j'éprouve actuellement vient de la connaissance des choses appréciées et jugées. Le chant de l'oiseau dans les bois de Combourg m'entretenait d'une félicité que je croyais atteindre ; le même chant dans le parc de Montboissier me rappelait des jours perdus à la poursuite de cette félicité insaisissable. Je n'ai plus rien à apprendre, j'ai marché plus vite qu'un autre, et j'ai fait le tour de la vie. Les heures fuient et m'entraînent ; je n'ai pas même la certitude de pouvoir achever ces Mémoires. Dans combien de lieux ai−je déjà commencé à les écrire, et dans quel lieu les finirai−je ?

 Combien de temps me promènerai−je au bord des bois ? Mettons à profit le peu d'instants qui me restent ; hâtons nous de peindre ma jeunesse, tandis que j'y touche encore :
le navigateur, abandonnant pour jamais un rivage enchanté, écrit son journal à la vue de la terre qui s'éloigne et qui va bientôt disparaître."


Chateaubriand

Partager cet article

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans ANALYSE SPECTRALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le divin paradoxe de Yaris
  • Le divin paradoxe de Yaris
  • : Les yeux dans les étoiles et en même temps l'univers est et n'est pas. N'oubliez jamais les deux pôles de la Vérité, l'Absolu et le Relatif. Méfiez-vous des demi-vérités...
  • Contact

Pages