Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 13:11
479792_10200519952668810_1871632867_n-1-.jpg
 
 
Que serait un monde sans oiseaux ?
Que serait un monde sans soleil ?
Que serait un monde sans musique ?
Que serait un monde sans toi ?
 
Je lance Vivaldi et me voilà pianotant sur mon clavier comme si je jouais d'un instrument me laissant guider par la puissance des sons qui me traversent le coeur. Nait alors une vague qui me navigue, me guide, m'enlève vers des rivages inconnus. Les mots dans dans ma tête comme les notes de musique qui tombent sur ma plume comme autant de gouttes d'eau sur la terre sèche d'un mois d'été. Mes pensées se décollent progressivement de ma tête et s'envolent, libres vers le ciel..Mais yeux se ferment. Il n'y a plus que mes doigts qui jouent sur le clavier une grande symphonie. Le voyage commence. Les couleurs cueillent en bouquet le gris, le noir, le blanc de mes rêves sans lumière et éclatent toute la tristesse qui s'est cachée dans un de mes petits coins...La joie s'infiltre en moi, chaude et douce. Je sens tout mon corps vibré comme si je devenais l'intrument caressé par les mains de l'artiste. Un instrument de musique, une peinture, un poème..L'extase exatique d'un monde sans limite m'incorpore progressivement. Je deviens grande, immense, universelle. Je suis soudain un monde de légèreté que rien ne peut dissoudre. Je sens mon âme qui se soulève en transparence. Je renais comme un printemps laissant l'hiver s'effacer dans sa poudre blanche. Je me merveille. Je suis à la création.
 
        
 482484_172352982913518_84363322_n-1-.jpg
Je suis celle qui lançait des notes dans le vent pour parler aux hirondelles
 
Je suis celle qui lançait des galets dans la mer pour réveiller quelques dieux endormis au creux des vagues, bercés   
 
Je suis celle dont la solitude déchire, hors décrire, frémissante d'impossible, inassouvie d'élans d'éternité et de tant d'amour.
 
 
Je suis celle qui cherche l'homme
 
 
Celui-là est écume
Celui-ci est horizon
 
 
Apppartion soudaine échappée du prisme de ses yeux qui déchirent les ourlets de mon coeur.
Est-ce toi ?
Un regard suffirait-il à cette souterraine puissance qui érige en corps mes désirs au fond du puit, brisés pour quelques secondes de plaisir ?
 
Jeu de balles ou de miroirs...J'ai peur...
 
Je suis là quelque part entre deux plages, cherchant les traces de ses pas, une image, une odeur, un souvenir qui nous rassemblent de l'épuisement ravi...  Sur une berge d'images caressée par les flots, la naissance d'une histoire qui doucement promène ses doigts fins et légers sur mon coeur, un amour impossible.

       
               

Partager cet article

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES POESIES
commenter cet article

commentaires

ledivinparadoxe 21/03/2013 19:14

Merci à toi pour ce com...Biz

Quichottine 21/03/2013 11:17

J'avoue ne pas avoir regardé la vidéo... mais ta page est superbe !
Merci pour ce partage.

Présentation

  • : Le divin paradoxe de Yaris
  • Le divin paradoxe de Yaris
  • : Les yeux dans les étoiles et en même temps l'univers est et n'est pas. N'oubliez jamais les deux pôles de la Vérité, l'Absolu et le Relatif. Méfiez-vous des demi-vérités...
  • Contact

Pages