Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 18:57

Quelques amants libres..

 

La lumière de la lune à l'éclat des neiges ne peut s'élever..

 

Elle s'afflige et piétine jusqu'au petit jour dans l'attente du retour de l'astre orphelin.

 

Le voilà, enfin, qui se lève dans le chant des oiseaux.

La lune dénoue lentement la poussière d'or de ses cheveux dans les couleurs de l'aube.

 

"- Aujourd'hui que mon teint soit fané, à l'éclat de vos yeux s'attriste-t-elle."

Le soleil se couvre alors d'un voile de brumes et passe silencieusement devant la reine pâle.

"- Ces mille étoiles dans votre clair miroir, que vous êtes belle murmure-t-il à son oreille. A vos pieds les neiges éternelles se dissipent..."

Avant de gagner l'ouest, un rayon délicat effleure le cou de la divine nocturne et y dépose un rang de perles.

 

"- Dans vos quartiers, j'aime à me coucher quand vient la nuit…dit-il encore avant de disparaître au creux d'une vague."

 

Dans la voix du ciel devenu noir, ce halot lunaire …

Un soupir !

collage 2013-10-31 17-52-07

Partager cet article

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES POESIES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le divin paradoxe de Yaris
  • Le divin paradoxe de Yaris
  • : Les yeux dans les étoiles et en même temps l'univers est et n'est pas. N'oubliez jamais les deux pôles de la Vérité, l'Absolu et le Relatif. Méfiez-vous des demi-vérités...
  • Contact

Pages