Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 17:45

 

Âme vagabonde

 

Du centre de l'univers, je maintiens le cours de mon évolution en mouvement. Je m'applique pour que mon expérience soit la plus confortable possible procurant un regard consciencieux sur moi-même. Mais, je m'emploie aussi à dynamiser mon chemin de vie pour que ma conscience ne s'endorme pas sur elle-même. Je suis en quelque sorte le matelas dur de la conscience. Je peux me reposer en moi mais je m'assure que je puisse également me reposer sur vous pour ce qui est du maintien de l'ordre cosmique.

Tout est dans le mouvement, tout est dans la stabilité. Il vous faut bouger pour que vous puissiez prendre conscience de la vie qui s'exprime au travers de vous dans vos expériences humaines et vous devez aussi apprendre à construire et forger sur cette expérience la conscience qui vous portera demain.

Que serait le mouvement sans l'immobilité ? Que serait la musique sans le silence ? J’apprends à mêler les deux dans ma vie de tous les jours. J’avance et je sais aussi rester immobile pour mieux ressentir les  mouvements de mon corps et ceux du monde.

Cela parait impossible car ce sont pour nous deux notions opposées mais c’est ainsi je veux que soit mon énergie. Je suis la logique sans logique qui permet à mon cerveau de se déployer vers mon cœur.

Son énergie est puissance stable, "entourante", rassurante mais je suis prête à me jeter du haut de la falaise de mes croyances pour que dans la chute, je puisse oublier ce que l’on a voulu faire de moi et ce que je ne suis pas.

Voler de mes propres ailes, c'est accepter que le ciel devienne ma nouvelle demeure. Oublier le confort de la terre et m’ouvrir sans cesse à l'espace du cosmos et prendre racine dans les étoiles. Pensez de manière rationnelle pour que je puisse aussi à nouveau créer l'impensable par la magie de l'imagination. Collez les images sur les mots et les délivrer de leur sens trop souvent erroné.

Puisse la pensée renaître comme à son origine libérée de tout mental, de tout émotionnel de toute matière lourde et devenir telle que j’ai toujours été : une âme vagabonde.

 

Laurence

 

 

https://media.giphy.com/media/FYXPqQpbiT6rm/giphy.gif

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 09:41
La maladie, en terme d'évolution et non pas en terme d'échec.

Je sais que certains vont être touchés par ce que j'ai écrit et je reste à disposition pour en parler. J'ai beaucoup travaillé sur cet aspect de la vie qui inclut la mort et ma vision est plus nette, plus claire.

Nous sommes tous dans des configurations différentes. Dès nos premiers pas sur terre, notre unité se symbolise par des actes et se déploie selon certaines aptitudes qui profondément ancrées ne subissent que très peu le déroulement du chemin de vie sur terre.
Je me suis longtemps posée la question de savoir si ma réalité était une configuration imposée ou si je me l’imposais à moi-même comme un film dont je suis l’actrice principale.

Tous ces rôles que j’ai endossés et que j’endosse du plus formidables ou plus mauvais correspondent bel et bien à cette unité qui est la mienne et qui est exploitée en matière dans tous les sens.(emploie du temps scolaire lol)

Cette formule mystérieuse que je décrypte un peu plus chaque jour comme le fut la stèle de Champollion qui finit un jour par donner son histoire….Mon histoire !


Mon histoire se revendique d’un manifeste édulcoré que m’ont transmis mes ancêtres : il est comme un pacte que j’ai signé en venant sur terre avec les bons et les mauvais côtés.

Ce pacte est tellement complexe que nous nous perdons dedans et il est difficile de trouver sa propre voie dans ce méli-mélo de chemins de vie qui s’entrecroisent.
Le choc de reconnaître parfois ici et là dans le décryptage de merveilleux trésors et aussi des tas d’immondices.


Tout ceci pour en venir au fait de ma réflexion.


On nous culpabilise et on se culpabilise parfois de bien des maux. Par exemple, la maladie.

Certains tombent malades et d’autres pas. On pourrait s’arrêter là dans le raisonnement mais c’est bien trop simpliste.
On tombe malade parfois parce qu’on a une mauvaise hygiène de vie et parfois on tombe malade aussi sans savoir pourquoi.
Ceux qui transmettent le désordre en disant que la maladie est avant tout de notre façon d’appréhender la vie ont raison mais ont également tort.
Ces configurations qui nous sont propres contiennent des codes qui vont travailler la maladie également.

La transmission génétique est indéniable et on n’y peut strictement rien, si ce n’est l’accepter et la travailler telle qu’elle est.
Par travailler j’entends, l’accepter tout en sachant que sa présence est souvent équilibrée par la présence d’autres facultés.
Dans cet ensemble qui est le nôtre et qui se doit d’être, celui qui aurait l’audace de se battre contre soi-même perdrait inévitablement la bataille.

Alors à toutes les personnes qui déclarent une maladie programmée depuis des lustres et qui perdent beaucoup de temps à se battre contre elle plutôt que d’accepter son message et de le reconfigurer de manière à non pas la modifier mais donner à cette mémoire Trans générationnelle un nouveau langage qui va permettre non pas de la modifier mais de modifier notre façon de la vivre.


C’est en ce point que la transformation s’opère.

En modifiant, non pas le code intrinsèque de la maladie mais en modifiant notre façon de l’incorporer en nous.


Ainsi celui qui aura perdu la vie plutôt que l’autre qui aura vécu quelques années de plus avec la maladie aura eu peut être la chance de comprendre le processus que j’explique et le temps alors n’entre pas en ligne de compte dans l’expérimentation sur terre qui amène, mène à la connaissance.


La mutation de l’espèce humaine dans cette évolution intègre de façon parfaite cette thématique.

Alors si je devais être emportée par une désorganisation complète de ma nature, j’aurai au moins transformé ma capacité à l’accepter car elle fait partie de mon unicité et de mon évolution en tant qu’être humain. Nous finissons tous par mourir.

Mourir c’est évolué…Et je suis fière de pouvoir transmettre à mes enfants, une vision saine de la vie qui inclut la mort comme moteur essentiel.

J’évolue…Tout simplement.

Laurence 2016

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 19:44

collage_2013-04-23_12-19-08.p.jpg

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 17:52

    MG 5986

 

@Bourroux Laurence

 

 

Quand commencèrent les bruits de cette affaire du crâne de cristal, histoire au combien mystérieuse qui dans le mode occidentale prenait soudain des allures mondialistes en ce qui concerne l'ouvrage du temps, laissant au poteau toutes civilisations puisque le bruit courait et court toujours, que ces fameux crânes de cristal étaient purement extra terrestre.

 

9.jpg 

 

 

Pour comprendre une idéologie, une croyance, un  concept, il ne suffit pas de gober l'information sans en vérifier les tenants et les aboutissants. J'ai donc commencer un long périple qui m'a conduite au Méxique et sur les terres Mayas, puis au musée des arts premiers à Paris où pour la première fois je rencontrais le crâne de cristal exposé sous haute surveillance.

 

Si les pierres en ce qui me concerne me parlent fort de leur souvenir au point que parfois j'avais l'impression d'un retour dans le passé, ce crâne de cristal aux vertus d'un autre monde me laissait totalement froide. A bien regarder l'objet qui était exposé, il ne pouvait être question d'un objet extra terrestre tant je le trouvais mal façonné.

 

 Je me posais alors la question de comprendre comment certains hommes pouvaient se laisser emmener dans de telles histoires extravagantes. Pour moi, il était évident que ce crâne relativement grossier (bonjour le dentier) ne m'apportait seulement le fait que notre civilisation immémoriale en  dégénérescence étaient plus que jamais aux intérêts pragmatiques et économiques, prête à n'importe quoi pour manipuler la masse.

 

Plus tard, j'ai rêvé du crâne de cristal. Il était d'une extrême finesse et n'avait pas de bouche. L'histoire aurait pu ainsi se terminer dans cette projection de mon esprit mais voilà que de nouveau, il refaisait son apparition.

 

 

 Copie de MG 5965

 

 

 

 

 

 

Alors ce crâne de cristal que vous voyez là et qui fait partie de la pièce maitresse d'un collectionneur  qui en a     plus de 300  et qui pèse 17 kilos ; que j'ai eu la chance d'approcher, de photographier et de partager sur le net n'est que de manufacture humaine, et oui.... Pourtant ce cristal dont il est fait m'a mise dans tous mes émois.

 

Sa puissance de transparence, sa beauté magnifiquement ciselée, ce crâne ouvert aux caprices de la pression de la terre faisant naitre des papillons de cristaux à l'intérieur...Et toutes ces croyances rapportées....Quel beau cadeau que me faisait l'histoire du crâne de cristal.

 

Je comprenais enfin que si la nature nous permettait de créer de si magnifiques objets dans le minéral et d'en rendre toute la puissance de la terre dans mon corps et mes mains dans lesquelles pesait cet énorme cristal, Il m'était possible de croire quelques instants que je n'étais plus humaine mais cet être de lumière que nous recherchons tous un jour, dans les pages de notre livre de vie. Un conte

 

        

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 16:49
Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 15:05
Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 12:59
    collage_2013-03-28_16-51-05.p.jpg
 
Parfois il vient des ombres
Que la nuit dissipera
Le soleil qui les rend sombres
avec elles disparaîtra... 
 
Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 17:26
Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 17:35

 

 

C'est dans la co création  que nous sommes les plus beaux. Merci à Eric Brillant !

 

 

 

http://external.ak.fbcdn.net/safe_image.php?d=AQBK3P2uou0AAXcu&url=http%3A%2F%2Fvthumb.ak.fbcdn.net%2Fhvthumb-ak-ash3%2Fs960x960%2F632462_168854989933331_168853459933484_9279_2169_b.jpg&jq=100

 

 

 

 

 

http://www.facebook.com/guyard.laurence?ref=tn_tnmn#!/photo.php?v=168853459933484&set=vb.100004264930043&type=2&theater

 

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 19:08

DSC_0379.JPG

 

Algérie

 

 

 

Après le Grand Sud Algérien, je me suis rendue sur la côte est dans les wilaya de Bejaia et de Setif..

 

 

 

Je n’ai certes pas le privilège de disposer de toute la connaissance pour comprendre ce pays qui est assurément une gageure pour le voyageur occidental qui se doit de poser un regard avec toute l’objectivité et l’exhaustivité qu’il requiert pour rester claire mais je sais que c’est par le dialogue que nous pouvons poser plus sereinement nos différences afin d’en comprendre les bases communes. C’est à partir de ce que sont les autres qu’on peut prendre conscience de ce qu’on est soi-même. Alors si nous regardons les autres et que nous trouvons des défauts en eux, nous devons considérer que nous avons des défauts comme les autres. Le reconnaître, c’est le premier pas pour le contrôle de soi-même et pour la compréhension des autres.

 

De ce fait, si je me crois autoriser aux comparaisons entre nos deux cultures, c’est qu’au plus profond de moi, je sais qu’elles vont déployer des réflexions qui vont mettre à jour certaines déficiences dans notre vision occidentale et inciter à se mettre doucement à réfléchir à une thérapie propre à permettre la restauration des grands équilibres qui existaient entre l’Algérie et la France.

 

C’est au milieu de ce désordre citoyen dans une chaleur épouvantable que je me sentie brutalement envahie de repères identitaires comme si l’Algérie était un rappel des origines passées.

 

 

 

Est-ce l’état antérieur de subjection coloniale encore frais dans nos mémoires et dans nos corps ?

 

Est-ce  cette partie d’histoire commune encore mal appréhendée qui nous laisse de part et d’autre, un sentiment fort qui vacille entre haine et amour au bord du cœur…Délivrant un même message :

 

Combattre l’anomie dans lequel se débattent nos deux pays et bien comprendre que les mentalités françaises et algériennes sont beaucoup moins malléables que tous les objets et les êtres que l’homme a fait plier à sa volonté.

 

Pourtant rien n’est irréversible. L’Algérie et la France miroitent chez l’une et chez l’autre de graves dysfonctionnements qui perturbent les sociétés en général.

 

Il appartient au peuple de parer à la déshérence des mouvements gouvernementaux pour enrayer le processus de déliquescence dans lequel se trouvent L’Algérie et la France.

 

Comment ?

 

Par exemple, en ne donnant plus caution aux points de vue économique, politique et traditionnel qui de leur vision souvent simiesque  éloignent de la réalité.

 

Il faut donc absolument apprendre à regarder ailleurs qu’au travers des thèmes conventionnels souvent imposés et qui se veulent vérité. La sur- médiatisation et l’instruction déploient autour de nous un carcan qui nous oblige à regarder le monde dans un kaléidoscope aux images bien  ciblées qui nous laissent végéter dans une sorte de torpeur malsaine.

 

Aujourd’hui, la conscience de l’homme aurait besoin d’un choc sans commune mesure pour qu’il puisse prendre l’exact mesure du monde qu’il l’entoure et encore faut-il qu’il en assimile les lentes et bienfaisantes secousses pour se remettre dans le mouvement universel qu’il semble avoir perdu.

 

Ce n’est certes pas les immenses découvertes scientifiques  et techniques qui nous aident à comprendre le monde qui nous entoure,  car au contraire, elles nous en éloignent ; mais bel et bien l’exploration des continents. C’est le seul moyen de se faire une véritable connaissance sur la nature et l’histoire d’un pays et de comprendre que la condition de l’homme incarnée est à ce point différente que la fragile synthèse intellectuelle dans laquelle une bonne partie de l’humanité vit, ne peut qu’au fil du temps se lézarder.

 

Nous avons l’un de l’autre pour comprendre la Méthode qui permettrait à nos pays de garder une place de choix dans Le Monde économique.

 

Ma visite en Algérie m’a fait comprendre qu’il fallait absolument nettoyer les déblais des structures périmées que l’histoire et les mentalités conservent odieusement pour empêcher toute reconstruction sur des fondations solides et permanentes. Les ressources de ce pays et l’énergie humaine combiner au savoir faire technologique et artisanale de la France permettraient à nos deux pays de redonner un sens à la vie, un objet à la pensée, un moyen à l’art.

 

Pour cela, il nous faire plus ample connaissance et laisser la possibilité aux occidentaux d’aller et venir en Algérie. Pour comprendre, un pays il faut le visiter, le chercher, le vivre. C’est valable dans l’autre sens. Les Algériens s’imaginent que la France est un Eldorado alors qu’elle est en fait à la dérive faute d’un sang neuf dans ses veines.

 

Il est hors de doute de penser qu’on ne puisse toucher la vérité générale qu’au travers de destins particuliers mais bel et bien au travers de tous les peuples du monde..

 

Comme une analyse spectrale d’œuvre littéraire, l’analyse spectrale des différents pays qui constituent le monde permettraient de palier à l’ignorance des peuples par la diffusion plus ample d’écrits personnels tel que je le fais par le biais d’internet.

 

Il faut à tout prix empêcher la dogmatisation spontanée des médias et des politiques qui cherchent à nous faire croire que l’homme ne choisit pas ses actes ainsi que les valeurs qui les justifient.

 

Pourquoi empêche-t-on la croissance de l’Algérie et de la France par une étatisation excessive qui se veut nous enlever une liberté, une autonomie, une puissance d’agir nécessaire au fondement même de l’être.

 

Le conditionnement de la destinée humaine est à ce point développer en Algérie et en France qu’on se demande comment et encore, ces deux pays arrivent à supporter le régime économique, sociale et politique qui les gouverne.

 

Les émeutes qui ont ensanglantés l’Algérie dans les années 90 sont un exemple sur lequel nous devrions réfléchir et nous appuyés pour comprendre que nous risquons nous aussi en France d’en arriver un jour dans les mêmes extrémités.

 

 

 

On ne peut vouloir continuer à mettre sous cloche des hommes qu’une histoire commune a rendu assez puissant pour dominer leur destin.  Camus avait fait entendre cela avant la seconde guerre mondiale. Il avait entendu ce cri d’angoisse existentiel du peuple algérien.

 

Il avait ressenti tout comme moi, en visitant l’Algérie, cette dispersion de l’être dans l’univers qui apparait un peu comme l’état d’innocence livré au plaisir des sens et indifférent à l’esprit. Aujourd’hui, cet état demeure mais il n’a apparemment plus cette pureté  dans lequel l’Algérie trouvait cette patrie de l’âme où devient sensible la parenté du monde. Tout semble s’éteindre doucement dans un laissé aller…

 

Repost 0
Published by ledivinparadoxe - dans MES VOYAGES ICI ET AILLEURS
commenter cet article

Présentation

  • : Le divin paradoxe de Yaris
  • Le divin paradoxe de Yaris
  • : Les yeux dans les étoiles et en même temps l'univers est et n'est pas. N'oubliez jamais les deux pôles de la Vérité, l'Absolu et le Relatif. Méfiez-vous des demi-vérités...
  • Contact

Pages